C’est le premier résultat tangible du processus d’élaboration de son projet d’établissement. En effet, mettant à profit cette opération, l’Ecole a invité sa communauté à formaliser le cadre de référence de l’établissement. C’est ainsi que trois ateliers ont été organisés successivement et dédiés à la mission, la vision et les valeurs de l’Ecole.
Plus d’une quarantaine de personnes en tout, majoritairement des enseignants-chercheurs, ont participé aux discussions qui ont démarré le 22 février par un atelier consacré à la clarification de la mission. Le deuxième rendez-vous, lors duquel les participants ont débattu de la vision, s’est tenu le 4 mars alors que les valeurs ont été discutées le 22 mars, soit un mois exactement après le lancement du processus.
La définition du cadre de référence a constitué un moment privilégié pour les membres de la communauté de l’Ecole qui ont eu une bonne occasion d’échanger sur des questions essentielles pour leur institution. Les débats ont été tout le temps empreints d’un esprit de liberté et de responsabilité. Le cadre de référence représente la fondation sur laquelle l’Ecole va bâtir son projet d’établissement qui constitue le prochain défi de l’institution.

e01


po02

po3

 


po4


po5


po6

Le 11 & 12 Avril 2018 au Stand de l'ENSTP

    à la Bibliothèque Nationale

     - El Hamma- Alger

 

Des évaluateurs à l’ENSTP

 Dans le cadre de la mission d’expertise préparatoire à l’évaluation externe organisée par le ministère, avec le concours de la CIAQES et d’un collectif d’enseignants universitaires algériens exerçant au Canada, l’ENSTP a accueilli ce lundi 9 avril une équipe d’experts. 

 

 

 

Celle-ci est constituée de deux membres ; il s’agit de Mme Amina Chahed, membre de la CIAQES et RAQ de l’ENSV où elle enseigne,et Mr Tewfik Mahdi, professeur à l’école polytechnique de Montréal (Canada). 

La visite des experts s’étalera sur trois journées. Le programme conçu par les évaluateurs est particulièrement chargé et touche l’ensemble des domaines du référentiel national (RNAQES).

Madame Fawzia Mekideche-Chafa, directrice de l’établissement, a mobilisé toutes les personnes requises en leur demandant de coopérer pleinement avec les auditeurs pour la réussite de cette mission. Rappelons que cette mission fait suite à l’opération d’envergure menée l’année dernière par le secteur et qui a vu la majorité des établissements d’enseignement supérieur effectuer leur autoévaluation.

Cette expertise ne pouvait pas mieux tomber puisque les institutions universitaires sont présentement en plein élaboration de leur projet d’établissement et sont évidemment intéressés de bénéficier d’un regard externe.